GRANDE FIGURE DOMINICAINE

Père Marie-Etienne Vayssière

(1864-1940)

Gardien de la grotte de la Sainte-Baume pendant 30 ans, il a accueilli avec bienveillance tous ceux qui venaient dans cette « grotte de pénitence ».

Né en 1864 dans le Lot, Toussaint Vayssière entra dans l’ordre des prêcheurs à Toulouse à l’âge de 22 ans et reçut le nom de frère Marie-Etienne.

Ses rêves d’études et de prédication se brisent moins de deux ans après sous les coups d’une extrême fatigue et de maux de têtes qui l’empêchent de lire et de se concentrer. Sa vie vacille, sa vocation chancelle, son avenir s’obscurcit. Il vivote dans les couvents jusqu’à son arrivée à la grotte de la Sainte Baume où il connaît une conversion à la vie de solitude et de prière : il se contente d’adhérer à la volonté de Dieu, il consent à n’être rien.

Gardien des lieux pendant plus de trente ans, il accueille ceux qui viennent dans cette « grotte de pénitence ». Beaucoup de laïcs et de religieux qui trouvent auprès de lui les conseils de sagesse d’un père viscéralement attaché au Christ, à l’école de la Vierge Marie, de sainte Marie-Madeleine et de saint Dominique le prennent comme père spirituel.

Grâce à la grande liberté spirituelle qu’il laissait, il en aida beaucoup à s’engager pour Dieu, soit dans la vie religieuse, soit dans le monde, seul ou en couple. Les frères lui prirent ses dernières forces en l’élisant pour gouverner la province de Toulouse en 1932, charge qu’il exerça jusqu’à sa mort survenue au terme de son second mandat, en 1940.